samedi 9 janvier 2010

ZeRIFIFIrelli


Quand Franco Zeffirelli arrêtera-t-il de répandre dans les médias sa bile sénile? Trop, c'est trop! Après avoir qualifié Luc Bondy, coupable d'avoir "commis" une mise en scène de Tosca remplaçant la sienne, de "metteur en scène de seconde zone" (comparons un moment la mise en scène de Don Carlos par Bondy au Châtelet, et celle d'Aida par Zeffirelli à la Scala!), c'est au tour d'une soprano très estimée, Daniela Dessì, d'être victime du comportement peu élégant de celui qui fut l'assistant de Visconti - et aurait dû le rester éternellement!
Zeffirelli devait la "mettre en scène" à Rome pour la Traviata, et s'est exprimé ainsi dans la presse: "une femme d'un certain âge et un peu rondelette n'est pas crédible en Violetta". On croit rêver quand on voit la plupart des mises en scène de cet homme, peu soucieuses de crédibilité théâtrale. Et on croit aussi rêver quand on regarde Daniela Dessì, qui manifestement a toujours pris soin de sa personne, et n'est en rien une baleine! Et quel manque de respect pour une chanteuse qui, sans être géniale, a toujours mené une carrière exemplaire dans les rôles les plus dificiles, sans jamais tricher!
Daniela Dessì a donc décidé de se retirer de la production. Bien lui en a pris. Zeffirelli n'en démord pas. Quand arrêtera-t-on d'écouter et de donner libre tribune à cette personne qui manifestement ne sait faire partager que son aigreur?


http://http//danieladessifanpage.blogspot.com/2010/01/soprano-daniela-dessi-quits-opera-after.html?spref=fb

3 commentaires:

AL a dit…

Et c'est surtout que peu importe le physique ! Mince.
Imaginons 5 secondes : Quelle perte aurait-ce été que d'être privé de la Traviata de Caballé ? NON : le physique on s'en fout à l'opéra ! Au mieux c'est un fantastique plus, mais ce n'est et ne doit être qu'un plus : cela ne saurait être un critère de choix ou d'élimination.

Au risque d'en arriver à ce genre de désastre :

http://www.youtube.com/watch?v=KEu-va4r9Mc

Beckmesser a dit…

Dans mon esprit beckmesserien, je me disais, c'est vrai, "si encore c'était Deborah Voigt" ancienne manière...son viiiiiiiiiile, son viiiiiiiiiil!

yvette a dit…

C'est de l'humiliation pure et simple,elle est loin d'être obèse D. Dessi, ça cache autre chose, il a en vue une dernière conquête!!!
Sait-on jamais? Depuis quand aime-t-il les passe -lacets ,lui aussi? (ou stick insects ...)
La discrimination au poids c'est quoi comme phobie?